Get Adobe Flash player

Boufarik WAB Basketball AlgérieLa ville de Boufarik a vécu une journée de lundi bouleversée suite à l’annonce de l’APC de sa décision de transformer le terrain de basket-ball Mohamed-Yamir en un marché de proximité couvert.

A l’annonce de la nouvelle, des centaines d’habitants se sont regroupés devant le siège de la mairie pour exiger des autorités locales d’annuler cette décision «irréfléchie». Les amoureux de la balle orange boufarikois, qui ont adressé un courrier à la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Blida, ont désigné quelques représentants qui devaient rencontrer dans la journée d’hier le chef de la daïra de Boufarik. Le président de la Fédération algérienne de basket-ball (FABB), Ali Slimani a même tenté de dissuader le P/APC de transformer ce terrain de basket-ball qui abrite les entraînements et les matchs des jeunes catégories de Boufarik. Ils sont plus de 400 enfants à s’entraîner sur ce terrain historique qui date de la période coloniale, témoigne M. Slimani, l’ancien président du WOB. «Fermer le terrain de basket Mohamed-Yamir pour le transformer en un marché couvert est une décision irréfléchie de la part des autorités, nous dira le président de la FABB qui a tenté de convaincre le P/APC de Boufarik de revenir sur sa décision. Que vont devenir ces milliers d’enfants ? Où est-ce qu’ils vont s’entraîner sachant que la ville de Boufarik vit et respire le basket-ball ; un sport très prisé et aimé par tous les habitants. Au lieu d’ouvrir de nouvelles infrastructures sportives pour les enfants de la ville, l’APC trouve le moyen de fermer l’unique refuge des jeunes basketteurs». Pour sa part, Ahmed Bendjabou, également ancien président du WOB, qui n’admet pas l’idée de transformer le terrain en marché, a publié un long message sur sa page Facebook dénonçant la décision de l’APC. «Je voudrais bien savoir au nom de qui, au nom de quoi, l'édile de notre charmante et belle ville a pris la décision de raser les structures du terrain de basket-ball, là où toute une génération a évolué et que le club local le WAB a brillé de pleins feux durant des années en championnat et en Coupe d'Algérie ? Un terrain qui va être mis à la disposition des vendeurs de fruits et légumes. De qui nos grands décideurs de notre wilaya de Blida ont validé ce projet ? Je considère que c'est un crime de priver nos enfants de suivre le chemin de leurs aînés (…) Je lance un appel à monsieur le Wali de Blida, le chef de daïra de Boufarik et toutes les instances au plus haut niveau, d'inviter le maire d'annuler son projet qui ne sert à rien». Une pétition des habitants de Boufarik a été adressée aux autorités pour dénoncer la décision du maire d’autant plus que le terrain est situé à proximité des établissements scolaires.

 

Le Soir d'Algérie

Commentaires :