Get Adobe Flash player

Bucket and A Dream : Domenic Romanelli : «Les Algériens sont mis dans de meilleures conditions» Basketball AlgérieLui, c’est Domenic Romanelli, le P-dg de TRT Global (une société mondiale de services informatiques), celui qui prend en charge les bourses d’études des jeunes basketteurs algériens sélectionnés par a Bucket, and a Dream depuis trois ans (un programme initié par Mounir Benzegala,

ancien international du GSP, et Mehdi Cheriet, international évoluant en France - Chorale Roanne Basket), pour poursuivre leur carrière respective aux États-Unis. Il ne lésine pas sur les moyens pour venir en aide aux jeunes joueurs qu’il prend en charge pour une enveloppe de 53 000 USD par individu.
Au total, ils sont actuellement une dizaine de basketteurs dont deux filles qui ont bénéficié d’une bourse d’études dans les différentes universités et académies américaines. Cinq d’entre eux sont, d’ailleurs, avec l’équipe TRT Spring Creek Academy qu’entraîne d’ailleurs Benzegala, qui appartient au parrain des bourses d’études.
«Le niveau des basketteurs algériens qui sont ici aux États-Unis est acceptable. Ce sont des garçons de bonne famille, ils s’entraînent avec tout le reste des joueurs américains», note Domenic lors de notre entrevue qui met en avant le programme a Bucket and a Dream. «Le plus l'université grand cadeau que ce programme leur offrira est une éducation de classe mondiale. Ils veulent apprendre, et veulent travailler.
C'est bien et cela fera d'eux des joueurs de qualité. Ils joueront à et leurs familles ainsi que leur pays seront fiers d’eux», poursuit le patron de TRT Global qui veille à la bonne prise en charge de ces Algériens dans les différentes académies en affirmant qu’ils ne rejoignent pas n’importe quelle académie. «On leur offre le meilleur et on les accueille dans les grandes académies qui permettent à chaque joueur, quel que soit son niveau scolaire, d'atteindre le plus haut niveau de compétence en anglais, en mathématiques, au niveau mondial. Ceux-ci les préparent pour le collège américain. Pas n'importe quel collège, mais de haut niveau (…) Ils vivent dans une résidence à Plano Texas à moins de 5 minutes à pied de l'école et s'entraînent dans un centre de formation à Richatdson au Texas», précise Romanelli qui vante les mérites des jeunes techniciens algériens qui sont sur place.
«Un autre facteur qui est le plus important, et qui rend ce programme formidable pour les garçons, est l'équipe d'entraîneurs et des adjoints qui les prend en charge à savoir Mounir (Benzegala), Hocine (Gaham), Mehdi et Mohamed (Benzegala).
Il y a un tel engagement envers les joueurs par ces entraîneurs qui agissent en tant que père entraîneur et frère aîné», poursuit-il en affirmant qu’il n’accueille pas uniquement des Algériens, mais des joueurs d’autres nationalités. Pour Mounir Benzegala, si le programme a Bucket and a Dream réussit son pari d’envoyer les jeunes basketteurs algériens, le grand mérite revient à Domenic Romanelli. «C’est un type merveilleux qui prend en charge notre programme avec le financement des bourses avec son propre argent.
Ce mec peut investir plus d'argent dans ces jeunes joueurs algériens que n'importe qui d'autre. Il est le seul responsable du paiement des frais de scolarité, des billets d'avion, de la nourriture, de l'assurance maladie et de toutes les autres dépenses de voyage, d'hôtels et de logement », dira l’ancien international du GS Pétroliers qui mise sur la réussite de ces Algériens dans leur carrière respective aux États-Unis.
Et pour décrocher une bourse, le programme a Bucket and a Dream poursuit la prospection et l’organisation des camps d’entraînement dans les différentes régions du pays, avec une finale nationale. Et ayant côtoyé les Algériens, Domenic compte visiter un jour notre pays, comme il le souligne. «J'ai l'intention de venir en Algérie pour rencontrer les parents de ces garçons et de faire le tour de l'Algérie».

Le Soir d'Algérie

Commentaires :