Get Adobe Flash player

Coupe d'Algérie messieurs (GSP-USMB) : finale arrêtée suite aux violences dans les tribunes Basketball Algérie

La finale de la 50e édition de la Coupe d'Algérie de basket-ball, seniors messieurs, opposant le GS Pétroliers (tenant) à l’USM Blida, dimanche soir à la Coupole du complexe olympique Mohamed Boudiaf (Alger), a été interrompue dès le premier quart-temps à cause d’une violente bagarre dans les tribunes entre les supporteurs des deux équipes.

La rencontre a été arrêtée à 4 minutes de la fin du premier quart-temps alors que l’USM Blida menait au score 15 à 11.

Dans une déclaration à l’APS, le commissaire de match, Nachid Messaouidi, a indiqué que «la finale ne pouvait pas continuer dans ces conditions de sécurité.»

«Les trois arbitres du match, ont décidé d’un commun accord d’interrompre la finale suite aux jets de projectiles sur le terrain mettant en danger la sécurité des joueurs», a-t-il précisé.

Les échauffourées entre les supporteurs des deux équipes ont débuté lors d’un temps-mort sur le terrain. Les supporteurs du GSP ont commencé à envoyer des projectiles sur le terrain, avant de se diriger vers la galerie adverse pour y provoquer une bagarre violente qui a duré une dizaine de minutes, créant un mouvement de panique, notamment dans la tribune réservée aux familles.

Après l’intervention tardive du service d’ordre, les arbitres ont décidé de mettre un terme à la rencontre, en attendant de transmettre les rapports de match à la commission d’arbitrage de la Fédération algérienne de basket-ball (FABB) qui statuera sur les décisions à prendre et la nouvelle date de la finale.

«Normalement la finale doit aller à son terme. Mais comme le match a été interrompu plus de 30 minutes et que nous sommes durant le mois de Ramadhan, le temps n’aurait pas suffit pour finir la rencontre avant la prière de l’aube», a expliqué le commissaire de match.

De son côté, l’entraineur du GS Pétroliers, Sofiane Boulahya, a déploré les agissements des supporteurs des deux clubs, gâchant se qui était sensé être une fête pour le basket algérien.

«C’est la troisième fois cette saison qu’un match de basket est interrompu à cause de la violence dans les tribunes. Dieu merci nos familles ont été épargnées de justesse. Les organisateurs de cette finale doivent assumer leur responsabilité», a-t-il déclaré.

Pour sa part, le coach de l’USM Blida, Nesreddine Zedam, a estimé que «les conditions de sécurité et d’organisation n’étaient pas réunies pour disputer cette finale.»

«Les premières victimes de cette violence sont les joueurs des deux équipes et le basket-ball qui sont pris en otage par une poignée de supporteurs, qui n’ont rien à voir avec notre discipline. C’est malheureux de vivre ces scènes dans nos salles pendant le mois de Ramadhan», a-t-il déploré.

C’est la deuxième fois, en l’espace d’un mois, qu’un match de basket-ball n’est pas allé à son terme à cause des violences dans les tribunes. La demi-finale du Championnat d’Algérie, Nationale 1 messieurs, entre Le WO Boufarik et le NB Staouéli avait aussi été arrêtée pour les mêmes raisons.

APS

Commentaires :