Get Adobe Flash player

Nationale 1 : Le président du NB Staouéli tire la sonnette d’alarme Basketball AlgérieLe report au 13 du mois courant du coup d’envoi du championnat de la Division nationale 1 messieurs, prévu initialement ce week-end, en raison des problèmes financiers que rencontrent les différents équipes de l’élite a créé un certain malaise entre certains présidents des clubs notamment après les déclarations tenues par le directeur technique sportif (DTS) du NA Hussein-Dey, Djamel Rekik.

Ayant affirmé sur les colonnes du quotidien national Ech-chaâb que quatre équipes (USM Alger, GS Pétroliers, RCB Rouïba, et NB Staouéli) ne sont pas concernées par la crise financière qui secoue la discipline suite à leur absence à la dernière réunion des présidents des clubs, le président du NB Staouéli, Ahmed Saïdi, a pris attache avec notre rédaction pour dénoncer les propos dudit DTS en affirmant que le NBS «comme tous les autres clubs vit une crise financière. Nous n’avons pas de grandes entreprises étatiques qui nous subventionnent. Notre équipe vit avec l’argent des subventions. Et si nous étions absents à la réunion des présidents, c’est parce que nous étions occupés. Cela ne veut pas dire que nous sommes riches et que nous n’avons pas de problèmes financiers. Nous vivons la même situation. Que chacun parle de son équipe. Nous n’avons mandaté aucune autre personne pour parler au nom du NBS», nous a-t-il déclaré en expliquant que les joueurs n’ont pas été régularisés depuis juin dernier. «Nous attendons les subventions de l’Etat pour indemniser les joueurs qui ne sont pas régularisés depuis quatre mois», souligne Saïdi qui salue l’adoption de la nouvelle formule du championnat pour alléger les coûts de déplacements. Pour rappel, le NB Staouéli a terminé la saison dernière vice-champion d’Algérie après avoir perdu la double finale du play-off devant le GS Pétroliers.

 

Le Soir d'Algérie

Commentaires :