Get Adobe Flash player

Super Division : WO Boufarik : Un doublé en perspective ! Basketball Algérie basketalgerie.comLe WO Boufarik, version 2021-2022, domine les compétitions nationales sans partage !

N’ayant plus gagné le moindre titre nationale depuis 15 ans, pour la Coupe d’Algérie, et depuis 2002 pour le titre de champion d’Algérie, les Oranges reviennent plus forts cette année, avec de nouvelles ambitions et de nouveaux challenges.

Et pour cause, la seule équipe en Superdivision à n’avoir perdu aucun match, est le WOB, entraîné cette saison par Sofiane Boulahia, ex-coach du GS Pétroliers, et écrase tout sur son passage.

Après deux années sans compétition, et ce, à cause de la pandémie de Covid-19, l’équipe boufarikoise, encouragée par ses fidèles milliers de supporters, vise le doublé, le championnat national, étant qualifiée pour le tournoi des As, prévu à Annaba dans quelques jours, et la Coupe fédérale, qualifiée pour la finale qu’elle disputera contre le TRA Draria en juin prochain à la salle Harcha, après avoir éliminé le NA Hussein-Dey (70-60) jeudi à Staouéli.

«Je suis satisfait du parcours que nous avons réalisé jusqu’à présent. Dès l’entame de la saison, nous avons décidé de gérer match par match, sans griller les étapes, et Dieu merci, nous avons réussi à rester invincibles jusqu’à présent, enchaînant de belles performances avec notre jeune équipe ; une équipe qui renferme de jeunes talents qui ont su relever le défi, grâce à leur abnégation, sans oublier l’apport du public, parce qu’il faut l’avouer, les supporters boufarikois sont de vrais connaisseurs de la discipline», nous dira Sofiane Boulahia qui est en train de réussir sa première saison en dehors du GSP ; une équipe où il avait débuté sa jeune carrière d’entraîneur avec d’abord les juniors garçons, puis les seniors filles et ensuite les seniors messieurs.

Boulahia, le seul entraîneur algérien à avoir participé à la Basketball Africa League (BAL) – ligue africaine sous l’égide de la NBA américaine - pour avoir atteint le tournoi final à Kigali avant la pandémie de Covid-19, se veut aujourd’hui un exemple de réussite.

«Avec mon CV et mon modeste parcours, ayant participé la Coupe arabe des clubs champions avec le GSP filles, à la BAL avec les seniors messieurs du GSP, et aujourd’hui une saison sans faute jusqu’à présent avec Boufarik, j’estime que j’ai les capacités de prendre en charge une sélection nationale (…) Ceci dit, je suis bien, même très bien à Boufarik, une ville que j’apprécie beaucoup et surtout ses supporters qui m’ont bien accueilli, car j’avoue qu’avant le début de la saison, j’avais des appréhensions par rapport aux supporters, mais des inquiétudes vite écartées, et ce, grâce à l’accueil qui m’avait été réservé. Entendre chaque match les supporters scander mon nom, cela me donnait la chair de poule. Honnêtement, nous sommes en train de réaliser une très belle saison d’autant plus que cela fait des années que le WOB n’a pas remporté de titre, j’espère inch’Allah que cette bonne série ne va pas s’arrêter. Tout le monde est conscient que la saison n’est pas terminée, et qu’il faut y aller jusqu’au bout», poursuit Boulahia qui prépare son équipe pour le tournoi des As, prévu à Annaba, un tournoi final qui consacrera le champion d’Algérie.

«On ne va pas griller les étapes, nous allons d’abord préparer le tournoi des As, avec un premier match contre le MCA, le CSCDK et le NBS. On prépare match par match, avant de penser à la finale de la Coupe fédérale. Tout le monde adhère à ma stratégie et Inch’Allah, on aura un très beau finish», enchaîne-t-il en saluant l’apport des supporters et des dirigeants boufarikois.

Pour rappel, la finale de la Coupe fédérale se jouera le 10 juin à la salle Harcha-Hacène (Alger), juste après le déroulement du tournoi des AS programmé du 2 au 4 juin à la salle OMS Chahreddine-Chahlef de Annaba.

 

 

 

Le WO Boufarik, version 2021-2022, domine les compétitions nationales sans partage !
N’ayant plus gagné le moindre titre nationale depuis 15 ans, pour la Coupe d’Algérie, et depuis 2002 pour le titre de champion d’Algérie, les Oranges reviennent plus forts cette année, avec de nouvelles ambitions et de nouveaux challenges.
Et pour cause, la seule équipe en Superdivision à n’avoir perdu aucun match, est le WOB, entraîné cette saison par Sofiane Boulahia, ex-coach du GS Pétroliers, et écrase tout sur son passage.
Après deux années sans compétition, et ce, à cause de la pandémie de Covid-19, l’équipe boufarikoise, encouragée par ses fidèles milliers de supporters, vise le doublé, le championnat national, étant qualifiée pour le tournoi des As, prévu à Annaba dans quelques jours, et la Coupe fédérale, qualifiée pour la finale qu’elle disputera contre le TRA Draria en juin prochain à la salle Harcha, après avoir éliminé le NA Hussein-Dey (70-60) jeudi à Staouéli.
«Je suis satisfait du parcours que nous avons réalisé jusqu’à présent. Dès l’entame de la saison, nous avons décidé de gérer match par match, sans griller les étapes, et Dieu merci, nous avons réussi à rester invincibles jusqu’à présent, enchaînant de belles performances avec notre jeune équipe ; une équipe qui renferme de jeunes talents qui ont su relever le défi, grâce à leur abnégation, sans oublier l’apport du public, parce qu’il faut l’avouer, les supporters boufarikois sont de vrais connaisseurs de la discipline», nous dira Sofiane Boulahia qui est en train de réussir sa première saison en dehors du GSP ; une équipe où il avait débuté sa jeune carrière d’entraîneur avec d’abord les juniors garçons, puis les seniors filles et ensuite les seniors messieurs.
Boulahia, le seul entraîneur algérien à avoir participé à la Basketball Africa League (BAL) – ligue africaine sous l’égide de la NBA américaine - pour avoir atteint le tournoi final à Kigali avant la pandémie de Covid-19, se veut aujourd’hui un exemple de réussite.
«Avec mon CV et mon modeste parcours, ayant participé la Coupe arabe des clubs champions avec le GSP filles, à la BAL avec les seniors messieurs du GSP, et aujourd’hui une saison sans faute jusqu’à présent avec Boufarik, j’estime que j’ai les capacités de prendre en charge une sélection nationale (…) Ceci dit, je suis bien, même très bien à Boufarik, une ville que j’apprécie beaucoup et surtout ses supporters qui m’ont bien accueilli, car j’avoue qu’avant le début de la saison, j’avais des appréhensions par rapport aux supporters, mais des inquiétudes vite écartées, et ce, grâce à l’accueil qui m’avait été réservé. Entendre chaque match les supporters scander mon nom, cela me donnait la chair de poule. Honnêtement, nous sommes en train de réaliser une très belle saison d’autant plus que cela fait des années que le WOB n’a pas remporté de titre, j’espère inch’Allah que cette bonne série ne va pas s’arrêter. Tout le monde est conscient que la saison n’est pas terminée, et qu’il faut y aller jusqu’au bout», poursuit Boulahia qui prépare son équipe pour le tournoi des As, prévu à Annaba, un tournoi final qui consacrera le champion d’Algérie.
«On ne va pas griller les étapes, nous allons d’abord préparer le tournoi des As, avec un premier match contre le MCA, le CSCDK et le NBS. On prépare match par match, avant de penser à la finale de la Coupe fédérale. Tout le monde adhère à ma stratégie et Inch’Allah, on aura un très beau finish», enchaîne-t-il en saluant l’apport des supporters et des dirigeants boufarikois.
Pour rappel, la finale de la Coupe fédérale se jouera le 10 juin à la salle Harcha-Hacène (Alger), juste après le déroulement du tournoi des AS programmé du 2 au 4 juin à la salle OMS Chahreddine-Chahlef de Annaba.

Le Soir d'Algérie

Commentaires :