Get Adobe Flash player

AfroCAN 2019 : 2e journée : Bilal Faïd explique la défaite des Verts dans le money time Mali 70 - Algérie 68 Basketball AlgérieAlors que le Cinq algérien menait pratiquement tout au long de la partie, jusqu'à l'ultime minute de la rencontre, le Mali a réussi à prendre le dessus (70-68) en match comptant pour la 2e journée de l'AfroCAN qu'organise justement le Mali du 19 au 28 juillet à Bamako.

Le Cinq national avait le contrôle de la partie de bout en bout remportant les trois premiers quarts-temps avant le retour en force des Aigles maliens aux derniers moments de la rencontre. La sortie de Abdellah Hamdini, expulsé au milieu du dernier quart-temps en raison du nombre de fautes personnelles accumulées, était tout ce dont le Mali avait besoin pour surprendre l'Algérie qui avait la victoire à portée de main.
Hamdini, qui évolue au GS Pétroliers dans le championnat algérien a donné du fil à retordre au Mali avant de quitter le terrain, tout en ayant montré la voie avec 17 points, 6 rebonds et 2 interceptions pour une évaluation de 12. Pour Faïd Bilal, l’entraîneur national, c’est l’arbitrage qui est mis à l’index durant les dernières minutes de jeu durant lesquelles le Mali a réussi à revenir à la marque et remporter la victoire. «Je ne vous cache pas que nous avons réalisé une belle rencontre face au Mali, mais nous avons perdu au dernier moment à cause de l’arbitrage. Je ne dis pas cela pour me justifier, mais tout le monde a vu que nous étions supérieurs et même l’entraîneur du Mali a reconnu que nous méritions largement la victoire. Ceci dit, les joueurs sont à féliciter. Ils se sont donné à fond et ont d’ailleurs réussi une belle victoire vendredi devant la Côte d’Ivoire», nous dira l’entraîneur national contacté à Bamako, qui rappelle que sur la liste des joueurs qu’il avait convoqués dans un premier temps, trois ont déclaré forfait à la dernière minute. «C’est à la dernière minute que nous avions décidé de participer à cette nouvelle compétition. J’ai pris un grand risque en acceptant d’y participer, car cela fait moins de deux mois que je suis entraîneur national d’autant plus, les joueurs n’avaient pas joué depuis trois mois à cause de l’arrêt du championnat.
Nous avons essayé de regrouper l’équipe en un temps record avec un stage en Turquie. Cette compétition nous a permis de rester compétitifs et de combler le vide au niveau africain d’autant plus que la prochaine Afrobasket est prévue dans deux ans, soit en 2021», explique l’ancien coach du GSP. Après ses deux premières rencontres, la sélection nationale bénéficie de 48h de repos avant les quarts de finale. Cette nouvelle compétition, AfroCAN, pour rappel, est réservée principalement aux joueurs évoluant sur le continent africain avec la possibilité de faire appel à deux joueurs hors Afrique. C’est une occasion aux différentes sélections de se mettre en valeur et d’être à la fois plus performants et plus compétitifs. Dans la phase de groupes, chaque équipe rencontre les deux adversaires de son groupe en match simple.
A l’issue de cette phase, les équipes classées deuxième et troisième s'affronteront dans un tour de qualification pour les quarts de finale dans des matchs à élimination directe. Les vainqueurs se qualifieront pour les demi-finales, tandis que les perdants disputeront les matchs de classement pour la 5 – 8 places. Le match pour la troisième place et la finale seront joués le dernier jour de compétition (27 juillet).

Le Soir d'Algérie

Commentaires :